I – Qu’est-ce que la Blockchain?

La blockchain est un registre public d’informations recueillies à travers un réseau qui se trouve sur Internet. C’est la façon dont ces informations sont enregistrées qui donne à la blockchain son potentiel révolutionnaire.

La technologie blockchain n’est ni une entreprise, ni une application, mais plutôt une toute nouvelle manière entièrement nouvelle de documenter les données sur Internet. La technologie peut être utilisée pour développer des applications blockchains, telles que des réseaux sociaux, des messageries, des jeux, des plateformes d’échanges, des plateformes de stockage, des systèmes de vote, des marchés de prédiction, des boutiques en ligne et bien d’autres choses encore. En ce sens, il est similaire à Internet, ce qui explique pourquoi certains l’ont surnommé « Internet 3.0 ».

Les informations enregistrées sur la blockchain peuvent prendre n’importe quelle forme, qu’il s’agisse d’un transfert d’argent, de propriété, d’une transaction, de l’identité d’une personne, d’un accord entre deux parties ou même de la quantité d’électricité utilisée par une ampoule. Toutefois, pour cela, une confirmation de plusieurs périphériques, tels que des ordinateurs, doit être effectuée sur le réseau. Une fois qu’un accord, connu sous le nom de consensus est conclu entre ces dispositifs pour stocker quelque chose sur la blockchain, il est incontestablement là, il ne peut être contesté, enlevé ou modifié, sans la connaissance et la permission de ceux qui ont fait cet enregistrement.

Comme rien de ce qui est enregistré sur la blockchain ne peut être changé, il est important d’être absolument sûr de l’endroit où vous envoyez nos données (tel que l’argent). Sur la blockchain, une fois qu’une transaction est envoyée, elle est scellée et ne peut être annulée.

Plutôt que de conserver l’information en un seul point central, comme c’est le cas avec les méthodes d’enregistrement traditionnelles, de multiples copies des mêmes données sont stockées à différents emplacements et sur différents périphériques du réseau. C’est ce qu’on appelle un réseau « pair à pair » (P2P). Cela signifie que même si un point de stockage est endommagé ou perdu, plusieurs copies multiples restent sûres et sécurisées ailleurs. De même, si un élément d’information est modifié sans l’accord des propriétaires légitimes, il existe d’innombrables copies où l’information est vraie, rendant le faux enregistrement obsolète.

 



Laisser un commentaire